Les Maristes Bleus reçoivent le Prix International de Navarre pour la Solidarité 2016

C’est une reconnaissance de leur travail à Alep en Syrie et l’attention portée aux victimes d’une guerre qui dure depuis déjà 5 ans.

 

Le frère Mariste George Sabe, qui fait partie de la Province Mariste Méditerranéenne (qui englobe des oeuvres éducatives et sociales de l’institution mariste en Extrémadure, Andalousie, Murcie, la Communauté de Valence, l’Italie, le Liban et la Syrie) a reçu ce midi à Pamplone (Navarre) le “Prix International de Navarre pour la Solidarité 2016” pour le travail que réalisent les Maristes Bleus dans la ville d’Alep, en Syrie, où ils risquent leur propre vie pour prendre soin des personnes touchées par la guerre, aussi bien les propres résidents de la ville d’Alep que les déplacés d’autres régions du pays.

Au moment de décerner ce prix, le jury a pris en compte leur travail, et celui des personnes volontaires qui travaillent avec eux en réseau avec d’autres organisations chrétiennes, musulmanes et non confessionnelles, ainsi que du fait qu’ils soient restés à Alep quand la guerre a commencé, continuant ainsi leur long parcours d’aide à la population vulnérable.

Sabe, qui les a remercié pour l’attribution du prix, espère surtout que ce prix serve à sensibiliser le public à la situation critique qui est vécue en Syrie et au besoin d’un accord international pour que la violence s’arrête. “La guerre d’Alep est un nouveau mur de la honte, similaire à celui de Berlin, mais avec l’aggravation de la mort, plusieurs familles ont été séparées. Nous devons la faire cesser”.

Les Maristes Bleus prévoient d’allouer la dotation du prix, 15.000 euros, à des programmes d’aide humanitaire et de sauvetage des personnes réfugiées du conflit syrien, ainsi qu’à des programmes éducatifs destinés aux enfants, une labeur qui compte sur l’appui de la propre ONG SED et de la Province Mariste Méditerranéenne à laquelle ils appartiennent.

A cet égard, Sabe, qui a reçu une chaleureuse ovation du public présent, a parlé de la dénomination des Maristes, et du complément de Bleus qu’il a acquis, parce que c’est ainsi que les enfants à Alep ont commencé à les appeler en juillet 2012. “ Le point de référence dans tout ce que nous faisons est le charisme de Marcellin Champagnat. Et quand la guerre a éclaté en Syrie, nous étions entrain de collaborer dans un centre de mineurs à Alep et on portaient des tee-shirts bleues, et depuis ont nous a identifiés avec: “Les Bleus nous aident à étudier, les Bleus nous soutiennent face aux attaques, les Bleus jouent avec nous malgré les bombes…Ça nous a paru curieux et illustratif à la fois, vu que les premiers Frères Maristes, dans les premières années de fondation, portaient une veste bleue.”

Le Prix International de Navarre à la Solidarité, otorgué conjointement avec le Gouvernement de Navarre et l’entité bancaire Laboral Kutxa, distingue ces institutions, organisations ou personnes qui excellent dans n’importe quel domaine de la coopération internationale.

Sa candidature au Prix International de Navarre pour la Solidarité a été présentée par la ONGD Solidarité, Education et Développement (SED), qui collabore avec les Maristes Bleus en Syrie.